MIAMI


MIAMI
MIAMI

MIAMI

Sur le littoral atlantique de la péninsule de Floride, Miami représente l’exemple urbain né de l’épanouissement de l’économie touristique. Naguère limité au tourisme hivernal, le climat subtropical assurant pour janvier une moyenne mensuelle de l’ordre de plus de 20 0C, le tourisme s’est ensuite très largement développé hiver comme été. Miami demeure la première station balnéaire de l’État, grâce à l’éventail de ses attractions locales et régionales: une plage de sable de plus de dix kilomètres, des possibilités de yachting dans la baie de Biscayne, ainsi que l’exceptionnelle richesse de la faune piscicole (du dauphin au thon, de la siriole à l’exocet) qui favorise la pêche sous-marine. Principal centre de communications aériennes de Floride et berceau de la grande compagnie de navigation Pan American, Miami maintient ses activités commerciales et une fonction industrielle spécifique (confection), tout en devenant une ville de congrès et de séminaires d’affaires. Elle est un lieu de prédilection pour les retraités; ce phénomène se traduit par un accroissement démographique important (358 000 hab. en 1990) et par la multiplication des villes-satellites, comme Miami Beach (92 600 hab. en 1990), Delray Beach, Palm Beach, West Palm Beach... Ces villes-champignons, juxtaposées à d’innombrables villages de vacances, contribuent à créer une véritable écharpe urbaine drapant la côte orientale de la péninsule.

Miami
v. et port des È.-U. (Floride); 358 500 hab. (aggl. urb. 2 799 300 hab.). Grande stat. balnéaire et touristique d'hiver (climat tropical).

Encyclopédie Universelle. 2012.